logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop
Domaine de Prapin

Domaine de Prapin : la revanche de la terre

C’est en creusant dans le passé et en affrontant le présent que le Domaine de Prapin a traversé les époques. Ce domaine des Coteaux du Lyonnais est à lui seul un fragment de la grande Histoire viticole de la Vallée du Rhône.

Un puceron ravageur, une crise et un nouveau départ

Une famille paysanne, une crise inédite provoquée par un puceron ravageur et des vignes replantées comme une revanche sur la vie. Nous sommes en 1890, dans les Coteaux du Lyonnais. Le phylloxéra n’a épargné aucune vigne sur son passage. La France viticole est décimée. Une seule chose à faire : ravaler sa fierté et courber le dos. C’est ainsi qu’à la fin du 19ème siècle, de jeunes vignes prennent leur quartier au domaine de Prapin. Un nouveau départ qui rimera très vite avec terroir. 100 ans après la crise du phylloxéra, l’élan est toujours là et le bio se profile déjà à l’horizon sous l’impulsion d’Henri Jullian. En 2009, son rêve devient réalité : le domaine de Prapin entame sa conversion vers l’agriculture biologique. Une évidence pour toute la famille, adepte, en parallèle, de la biodynamie.

Une découverte, des fouilles archéologiques et le grand retour des amphores

Arrivée au domaine en 2016, Lucie, la fille d’Henri, est bientôt rejointe dans l’aventure par son mari, Pierre, vigneron et œnologue, originaire du Beaujolais. Ensemble, ils avancent sur le chemin tracé par leurs aïeux et même, avant eux, par les Gallo-Romains ! “En labourant la terre, mon père a découvert des fragments de céramique gallo-romains dans une de nos parcelles. Conseillé par plusieurs passionnés d’archéologie du site de Goiffieux « Villa viticole Gallo-romaine » à Saint Laurent d’Agny proche du domaine, il a voulu mettre en valeur cette découverte”. C’est ainsi qu’en 2015, les premières amphores en terre cuite ont fait leur entrée au domaine de Prapin. Au-delà d’un hommage au passé viticole des Coteaux Lyonnais, c’est pour la famille, l’aboutissement d’une démarche en biodynamie et une véritable ode au terroir.

Un gamay nommé désir

Au cœur des Monts du Lyonnais, le Domaine de Prapin jongle entre 3 villages. “La surface de vigne est volontairement limitée à 10 hectares ce qui nous permet de porter tous nos efforts sur la qualité et l’expression de notre terroir de granite” Cette volonté d’aller au plus profond des choses, de creuser, d’explorer le passé pour mieux comprendre le présent, d’envisager l’avenir autrement, trouve un magnifique écho dans le travail mené par Pierre : paysan, avant d’être vigneron et œnologue, il vinifie et élève ses vins dans le respect de la terre, de la nature et des traditions. Avec beaucoup d’humilité et de simplicité pour un domaine reconnu pour l’excellence de ses gamays (ndlr : l’un des vins du domaine a été élu Meilleur Gamay du Monde en 2015) et toujours en quête de finesse, d’élégance et d’excellence, Pierre et Lucie réveillent, à leur manière, l’AOC Coteaux Lyonnais, encore trop souvent dans l’ombre des “grandes” appellations de la Vallée du Rhône.

Coteaux du Lyonnais Antica blanc
Coteaux du Lyonnais Antica blanc

Ce 100 % Chardonnay puise dans son sol granitique une bonne dose de fraîcheur qui vient contrebalancer d’intenses arômes de fruits confits et pas mal d’onctuosité (brioche, notes de vanille). À la fois chaleureux et raffiné, riche et aérien, ce grand vin blanc joue les équilibristes avec brio.

Coteaux du Lyonnais Gofiacus
Coteaux du Lyonnais Gofiacus

Avec Gofiacus, Pierre et Lucie nous prouvent que le Gamay est un très grand cépage : des arômes complexes, des tannins tout en rondeur et une belle fraîcheur. Ce vin rouge assume son caractère atypique avec beaucoup de raffinement.

Coteaux du Lyonnais Antica rouge
Coteaux du Lyonnais Antica rouge

Troisième et dernier “terroir antique” du domaine, Antica livre une autre version du Gamay : des épaules solides, d’intenses saveurs de mûres, de poivre noir et de réglisse sans oublier des tanins d’une grande finesse et toujours une belle fraîcheur. Un 100 % gamay généreux, riche et abondant. Ou comment casser tous vos préjugés sur le gamay !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *