logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

Que boire avec du chocolat ?

Je ne vous apprends rien c’est bientôt Pâques, pour le savoir inutile de consulter le calendrier des fêtes religieuses, il y a juste à laisser traîner les yeux dans les vitrines où sont apparus, depuis peu, comme par magie : poules, œufs ou autre lapin. L’occasion de se laisser aller à son péché mignon et de se constituer toute une basse-cour à 70% de cacao. Un plaisir en appelant un autre, cette déferlante de chocolat, nous invite à nous poser une question existentielle : quel vin boire pour accompagner mon œuf de Pâques ? Suivez le guide que nous vous avons pondu.

Chocolat et vin : le tanin, comme point commun

Le chocolat et le vin – on le sait – offrent tous les deux une très grande diversité d’arômes qui persistent en bouche. Ils s’adaptent à une variété d’aliments différents et ils les subliment. Alors, avec un caractère aussi trempé d’un côté comme de l’autre, comment pourraient-ils bien s’entendre ? La réponse est dans les tanins, que l’on retrouve autant dans les pépins et la peau du raisin noir, que dans la fève de cacao.

Mais aussi les arômes

Vins (en tout cas certains) et chocolat se rapprochent également par leur famille aromatique. Lors d’une dégustation de vins, il vous est probablement déjà arrivé de ressentir des notes de torréfaction, de brûlé, de chocolat… Cette famille d’arômes dite « empyreumatique » se révèle dans de nombreux vins comme les grands vins de Bourgogne blancs (pain grillé), le caramel dans les banyuls, et le chocolat dans les vins produits à partir de Grenache (Châteauneuf-du-Pape par exemple).

Quel vin avec quel chocolat ?

Avant de commencer, on ne serait que trop vous conseiller de miser d’un côté comme de l’autre sur de la qualité. Ensuite il existe mille façons d’envisager le chocolat, mais une bonne manière d’aborder le sujet et de considérer le pourcentage de cacao contenu dans le chocolat que vous allez croquer. En général, plus le chocolat est riche en cacao, plus on s’oriente vers un vin fort en tanins, comme le Côtes-du-Rhône (Châteauneuf-du-Pape, Cornas ou Vacqueyras). Voici notre recommandation, dans les grandes lignes :

  • 50%, chocolat au lait, blanc, praliné : choisissez un vin blanc sec et fruité qui stimulera les papilles comme un magnifique Riesling d’Alsace de chez Kreydenweiss ou un Gewurztraminer. Pour les chocolats aromatisés optez pour un vin rouge fruité – comme le Saumur de Bobinet – qui fera ressortir le fruit contenu dans le chocolat, comme l’écorce d’orange ou la framboise.

 

 

  • 70% et plus : les accords deviennent très intéressants avec le Porto ou des vins doux naturels type Maury ou Banyuls. Leur richesse et leur douceur font bien ressortir les arômes du chocolat sans prendre le dessus, le mariage est assez magique.

 

Et le Champagne ou les vins liquoreux dans tout ça ?

Évitons le piège ! On a souvent tendance à servir le Champagne ou un blanc effervescent pour accompagner le dessert, mais il s’avère qu’ils contiennent trop d’acidité et que leurs arômes, trop fins, ne permettent pas de créer le juste équilibre. Évitez également, selon nous, les vins liquoreux. Le sucre en excès qu’ils contiennent ne permet pas d’apprécier cet accord à sa juste valeur. Pensez à vos papilles déjà bien sollicitées en fin de repas et réservez ces vins pour les fromages par exemple.

Vous l’aurez compris, on peut accorder chocolat et vin sans que l’un domine sur autre, en parfait équilibre. La condition est de respecter leurs caractéristiques propres et quelques règles de base.

Bonne dégustation et comme dirait Jean-Paul B. : Joyeuses Pâques !

Le Duras - Domaine Plageoles
Le Duras - Domaine Plageoles

Un vin surprenant de contraste et pourtant tellement équilibré, un nez de fruits noirs très mûrs, d'épices et de poivre. La bouche est riche avec des tanins fondus et une superbe vivacité.

Armagnac millésime 1986 - Domaine Laballe
Armagnac millésime 1986 - Domaine Laballe

30 ans, l'âge de la maturité.Un Armagnac, avec une belle robe jaune et un nez aromatique, pour un bel équilibre entre le gras et la fraîcheur..

Cognac 2005 Grande Champagne - Grosperrin
Cognac 2005 Grande Champagne - Grosperrin

Ce cognac millésimé a été produit sur l’un des meilleurs terroirs de la région de Cognac. Robe jaune doré. Au nez, arômes de raisins confits, de fruits frais, d’abricot.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤