logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

Vin et réveillon : 5 règles simples pour réussir vos repas de fête

Vous recevez pour le réveillon et votre planning est aussi chargé que la hotte du Père Noël ? Ce n’est pas le moment de paniquer, mais plutôt d’anticiper en faisant un petit tour d’horizon de ce qui vous attend. Nombre de vins, accords ou encore vaisselle… De moins 48h jusqu’au jour J, déballons un à un les petits conseils qui pourraient grandement vous sauver la vie.

1/ Nombre de vins : on pose des limites

Tout d’abord, mieux vaut privilégier la quantité plutôt que la qualité. Inutile donc, de multiplier le nombre de breuvages sur la table, d’autant que certains pourront être servis à deux occasions : le Champagne extra brut pour l’apéritif et les huîtres, le blanc aromatique pour la pintade et le fromage…

2/ Les accords : osons l’originalité

Posez-vous un instant devant le menu que vous avez concocté avec amour et révisez vos accords…sans oublier de sortir des sentiers battus ! Évitez par exemple le liquoreux sur le foie gras pour lui préférer un Gewürztraminer sec. Idem pour le fromage : pensez à jouer la carte du vin blanc. Quoi de mieux qu’un joli Sancerre blanc pour accompagner un fromage de chèvre, ou encore un Chardonnay du Jura pour magnifier un Comté ?

3/ On prend la température, voire même un peu l’air

Bien avant d’entendre la sonnette retentir, pensez à mettre vos bouteilles à bonne température, à carafer les vins jeunes afin qu’ils puissent s’étoffer ou à garder sous le coude une carafe à décanter pour les plus anciens (pour en en savoir plus). On n’oublie pas de mettre le champagne au frais…cela va sans dire ! Et si jamais vous avez raté une marche, consultez cet article pour rafraîchir les vins à la dernière minute.

4/ On fait le tri dans les verres

N’hésitez pas à sortir vos plus beaux verres à vin, notamment ceux qui sauront sublimer votre sélection : verres à base arrondie et large pour le Chardonnay, plus hauts et effilés pour le Cabernet…On ne vous demande pas d’exposer toute votre vaisselle, mais diable, ces excellents vins méritent un bel écrin.

5/ On s’exerce au service

Enfin, n’oubliez pas d’assurer le service comme un.e. pro. Une bouteille élégamment débouchée (la discrétion est de mise), des verres remplis à moitié (le vin aime respirer), les dernières gouttes de la bouteille dans l’évier (car un dépôt est rarement de bon goût)…et votre repas de Noël ne pourra être que bonifié !

 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *