logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

Le « vin féminin » existe-t-il vraiment ?

Il serait plutôt rose, aérien, et avec des bulles de préférence… On parle beaucoup du « vin féminin » mais il semblerait que personne ne l’aie jamais rencontré. Pour la fête des mères, nous sommes partis sur la trace d’une légende urbaine avec cette double question : Est-ce que les femmes donnent naissance à des vins singuliers ? Est-ce qu’elles ont, en matière de vins, des goûts bien particuliers ? La réponse est plus que nuancée.

Elles font la différence

Aujourd’hui, les vigneronnes représentent près d’un tiers des viticulteurs. Et ce ne sont pas que des « femmes de ». Certaines travaillent littéralement en binôme avec leur mari, comme Véronique Cochran. D’autres font cavalier seul, comme Elisabeth Quilichini, fille de vigneronne, qui sait pourtant bien s’entourer, surtout de femmes d’ailleurs.

Certaines héritent d’un domaine familial, d’autres construisent, patiemment, un empire avec passion. Caroline Frey, par exemple, n’a que 5 ans quand son père rachète ses première parcelles en Champagne. Quant à Véronique Cochran, papa était déjà propriétaire d’un domaine près de Saumur dans les années 60 et il était déjà acquis à la cause de la biodynamie. Pas étonnant qu’il aie transmis le virus de la vigne à sa fille.

Toutes s’imposent aujourd’hui dans un univers encore taillé pour les hommes, il faut le dire. Quand les tracteurs sont pensés pour la morphologie masculine, les viticultrices n’ont pas d’autre choix que de s’adapter. Et de cultiver l’esprit d’équipe.

Solitaires ou solidaires ?

La solidarité, c’est bien l’objectif de l’association « Femme Vignes Rhône » qui rassemble des viticultrices de la vallée autour d’une ambition commune : faire mûrir le monde du vin et évoluer les mentalités. Pour que les femmes deviennent actrices à part entière de la filière. Et pour être reconnues des professionnels ainsi que du grand public. FVR représente l’opportunité d’un échange trans-générationnel, mais aussi multiculturel puisque les femmes de l’association viennent toutes d’horizons différents. Une approche pragmatique qui place l’entraide et le partage au centre. Une vision ludique aussi avec l’organisation d’Apéros Vins, des dégustations à thème, accompagnées de conseils sur le service du vin et les accords mets-vins. Un projet qui s’inscrit dans celui, plus global, du cercle « Femmes de Vin » et vise une notoriété internationale, rien de moins. Enfin, le hashtag #WomenDoWine sur Twitter, lancé par la blogueuse belge, Sandrine de la Pinardothèque, a donné naissance à une association du même nom. 150 professionnelles qui luttent, au quotidien, contre les préjugés sexistes et autres freins que peuvent encore rencontrer les femmes dans le petit milieu viticole.

Femmes de caractère

Mais revenons à notre sujet : est-ce que les vins féminins se distinguent de leurs cousins masculins ? On prétend que les vins d’hommes seraient plus musclés, plus tanniques et moins fruités aussi… une légende qui a la vie dure et qui ne se vérifie pas. Nul besoin de testostérone pour afficher une personnalité bien trempée, à l’image d’Elisabeth Quilichini. Les vins des vigneronnes ont chacun leur caractère et ils se distinguent uniquement par des qualités universelles : goût, texture et choix des méthodes de production. Et il existe sûrement autant de bons vins faits par des femmes que par des hommes. Le seul petit signe distinctif du vin au féminin reste sa rareté, mais gageons que, là aussi, les choses sont amenées à évoluer.

Les goûts et les couleurs

Côté dégustation, les idées reçues persistent aussi. Les femmes préfèreraient les vins légers et souples ou liquoreux. Détrompez-vous, elles sont aujourd’hui 57% à préférer le rouge et n’ont rien contre les vins charpentés. Finalement, on leur prête les goûts et usages des novices, alors qu’il n’en est rien. Il n’y a pas de gènes particuliers qui influenceraient les préférences de ces dames ou de ces messieurs. Même si, historiquement, c’est à l’homme de la tablée de déguster le vin en premier pour en apprécier la qualité, cette coutume n’a plus aucun fondement dans la réalité. Alors, quand on sait que la majorité des femmes consomment du vin aujourd’hui et qu’elles sont aussi plus de 50% à le choisir pour leur foyer, on n’hésite plus : cette année, pour la fête des mères, le cadeau sera un bouquet… d’arômes élaboré par nos vigneronnes d’exception.

 

Sources :

  • https://www.toutlevin.com/article/fete-des-meres-cinq-idees-cadeaux-autour-du-vin
  • https://lesvinsbio.decamille.fr/blog/vin-de-femme/
  • http://avis-vin.lefigaro.fr/wine-box-par-my-vitibox/o134178-les-femmes-et-le-vin-a-travers-lhistoire
  • http://femmes-de-vin.com/
  • http://femmes-de-vin.com/les-associations/femmes-vignes-rhone/

 

Voyages d'Exception par Caroline Frey
Voyages d'Exception par Caroline Frey

Une sélection qui va vous mener de Bordeaux à Crozes-Hermitage Blanc en passant par une cuvée unique qui relie Bordeaux à la vallée du Rhône.

Bordeaux d'Exception par Véronique Cochran
Bordeaux d'Exception par Véronique Cochran

Une sélection des références en biodynamie de Bordeaux signées Véronique Cochran : 2 Château Falfas 2013 et l'excellent Chevalier 2011 qui a atteint son apogée.

Corses d'Exception par Elisabeth Quilichini
Corses d'Exception par Elisabeth Quilichini

Une sélection 3 couleurs venu tout droit de l'île de Beauté, des cuvées bios menées par l'étincelante Elisabeth Quilichini qui s'impose comme une valeur sûre de la Corse.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤