logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

Tour de France #2 : Bien manger, bien boire en Provence

Notre Tour de France des saveurs continue avec une seconde escale en Provence, ses rosés, ses fruits de mer, mais pas que ! Et si on improvisait un menu dégustation avec vue sur la Méditerranée ? Quelques légumes de saison, des herbes, une pointe d’ail et une bonne rasade d’huile d’olive… la cuisine provençale c’est avant tout de bons produits gorgés de soleil et une tradition culinaire qui fleure bon la prose de Pagnol.

La carte des vins de Provence

Ah la Provence…on la connaît surtout pour son rosé, il faut dire qu’elle  est en la première région productrice en France, avec 35 % de la production nationale et fournit à elle seule 5,6 % des rosés du monde. Cette réputation de fournisseur de vin jugé à tord, facile et peu qualitatif, a longtemps pesé sur la région surtout auprès des amateurs, pourtant la Provence viticole est surtout mal connue. Entre la méditerranée et les Alpes, sur plus de 200 kilomètres, quelques jolis domaines tirent la région vers le haut. Il suffit de se perdre dans l’appellation de Bandol pour découvrir des domaines comme la Bastide Blanche ou le Domaine Dupuy de Lôme qui produisent des rouges profonds et élégant, de remonter la côte pour admirer le travail et le paysage du Château Malherbe, puis de faire un crochet par Cuers pour découvrir les vins de vignerons attachants que sont Cécile et Philippe Benezet. Il y a aussi bien sûr la région d’Aix où des domaines comme la Tour Campanet ou le Château Grand Boise sortent magnifiquement leur épingle du jeu. Finissons ce tour d’horizon rapide avec les Baux de Provence où nous invitions à découvrir 2 grands domaines, le Mas de la Dame et le Domaine Milan qui sont aussi différents que complémentaires.

Eux, font confiance au terroir et au climat méditerranéen ; ils revendiquent des vins digestes, élégants et structurés, souriants et frais y compris en rouge. Oui, oui, c’est possible ! Représentant encore plus de 80 % de la production, les rosés collent encore et toujours à la peau de la Provence. Mais là aussi, le tournant qualitatif est réel : ce vin d’été, de pétanque et d’apéro s’invite désormais à table et sur la carte de restos gastro.

Un repas aux accents du sud

Tomate, aubergine, olives… C’est la pleine saison des fruits et légumes du soleil alors on va d’abord faire son marché, le matin, à la fraîche. Il n’y a rien de plus beau, je crois qu’un marché en Provence…

Puis, vient l’heure mythique de l’apéro. Et là, on n’a que l’embarras du choix : des bulots ou des petits légumes accompagnés d’un aïoli, par exemple. Il existe de nombreuses recettes pour réaliser cette sauce légendaire bien ailée avec, toujours, une base d’huile d’olive. D’ailleurs, les puristes apprécieront de revoir le savoureux « Marius et Jeannette » de Guédiguian où les personnages dissertent longuement sur la vraie recette de l’aïoli. À l’apéritif, la fameuse tapenade est aussi typique de la cuisine provençale. Créée en 1880 par le Chef marseillais Meynier, elle se décline en version verte ou noire. La tapenade verte, ce sont des olives vertes, bien sûr, mais aussi, à parts égales, des pignons de pin et des câpres. Sa cousine noire est un peu plus sophistiquée et mixe des olives noires, des câpres également, des anchois, une gousse d’ail pilé, de l’huile d’olive et du poivre.

bouillabaisse

Et parce qu’il n’y a que l’ail qui m’aille, je vous suggère de continuer avec l’incontournable bouillabaisse en entrée. Cette soupe de poissons méditerranéens se déguste avec des croûtons tartinés de sauce rouille, légèrement épicée et faite avec du foie de lotte, de la pomme de terre, de la tomate, de l’huile d’olive et, bien sûr, un peu d’ail.

Ensuite, on passe aux choses sérieuses avec le plat de résistance. Et si on allait trouver l’inspiration du côté de Nice, cette fois, avec une pissaladière, que d’aucuns nommerons « pizza sans tomate ». Faite avec de la pâte à pain ainsi qu’une crème d’anchois et de poutine sur un lit d’oignon, elle s’agrémente de petites olives noires niçoises nommées caillettes. Et comme un repas provençal sans tomate, c’est improbable, on accompagne le tout d’une belle ratatouille. Vous êtes déjà à la plage ? Alors optez pour le pan bagna, ce fameux sandwich, niçois lui aussi, avec du thon, des crudités et de l’huile d’olive toujours.

Pour terminer en beauté ce repas haut en couleurs, on peut se faire plaisir avec des petits calissons d’Aix, dénichés dans une confiserie traditionnelle provençale. Ces délices à base de melon (ou autre fruit) confit, sont la fierté de la ville d’Aix-en-Provence depuis le XVème siècle tout de même ! Croquants et fondants à la fois, les calissons, ou calissouns en langue d’oc, se marient  merveille avec le café.

Ainsi s’achève notre parfait repas provençal, à partager avant d’aller siester sous le figuier.

Où dormir en Provence ?

À 25 km d’Aix-en-Provence, le Château Grand Boise se situe en surplomb du village médiéval de Trets-en-Provence, aux pieds des Monts Olympe et Aurélien. Avec 400 hectares de forêts, 45 hectares de vignes, 40 km de chemins, ce lieu paisible est un véritable écrin de nature qui vous permettra de rayonner sur toute la région. Pour votre séjour, choisissez entre la Bastide du XVIIème siècle et le Mas de Cabassude que vous pourrez réserver en cliquant ici.

Grand Boise-4

L’équipe Wine Republik vous souhaite un bon séjour en Provence.

Château Grand Boise Rosé
Château Grand Boise Rosé

Un rosé qui fait grand bruit. Il arrive à tutoyer les cadors de l’appellation.Ce millésime offre un vin élégant, alliant fraicheur, amplitude, fruit et longueur. On comprend mieux l’engouement une fois que l’on a mis le nez dans le verre. 15/20 RVF

Le Grand Blanc - Domaine Milan
Le Grand Blanc - Domaine Milan

Deux ans d'élevage pour cet assemblage de cinq cépages blancs tout en fraîcheur et finesse. Une claque pour un blanc du sud d'une rare élégance à boire ou à garder. 16,5/20 RVF

La Bastide Blanche - Rouge
La Bastide Blanche - Rouge

Un Bandol qui montre ses muscles et qui dévoile tout l’énorme potentiel de garde de cette appellation. Une identité affirmée, un pionnier dans son genre. 17/20 Bettane et Dessauve.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤