logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

La taille de la vigne

C’est l’hiver, et la vigne qui a bien bossé jusqu’en septembre pour fournir des raisins à tous les vignerons de France et de Navarre, va pendant les basses températures tranquillement se reposer, c’est ce qu’on appelle la dormance (qui est au sommeil ce que la bravitude est au courage)…La sève ne circulant plus, les vignerons profitent de cette accalmie, pour dans le froid du petit matin, se faufiler entre leurs rangs et attaquer avec fougue la taille de la vigne. Nouvelle phase cruciale pour nos producteurs, qui vont devoir prendre des décisions déterminantes pour la future qualité de leurs raisins.

Mais pourquoi tailler la vigne ?

La vigne est une liane qui a tendance à pousser en s’allongeant indéfiniment, sans une bonne taille en hiver, la vigne produit du bois au détriment du fruit. Une vigne non taillée produit des raisins nombreux, mais petits et acides, donc inintéressant pour la production de vin de qualité. D’après la légende, le secret de la taille de la vigne aurait été transmis à l’homme par quelques ânes gourmands. Des paysans observateurs ayant remarqué que les vignes boulottées par leurs animaux en hiver, avaient tendance à donner des raisins beaucoup plus riches et plus sucrés en été. La taille de la vigne est aujourd’hui une étape indispensable qui permet de préparer le cycle végétatif de la vigne afin de déterminer son rendement futur.

Quand tailler la vigne ?

La période de la taille dépend beaucoup de la région, des vignes et des vignerons, chacun à sa méthode et son feeling pour tirer le meilleur de sa vigne grâce à la taille. La période s’étale donc entre novembre et mars. Il faut éviter les périodes de gel ou de forte pluie et pour les vignerons travaillant en biodynamie, privilégier les périodes de lune descendante.

Comment tailler la vigne ?

Tailler la vigne est un travail qui demande un peu de délicatesse et dépend là encore du jugement du vigneron, qui va en fonction de ses récoltes précédentes juger de la façon de tailler. « Une sécheresse ou une grêle l’année passée peuvent amener à réduire le nombre de bourgeons, donc à tailler plus court » explique le domaine alsacien Pierre Frick. La taille se fait au sécateur électrique pour éviter les tendinites, on dépasse quand même,  les jours d’activité intense, les 5000 coups de sécateurs quotidien, .

A la manière d’un jardinier, le vigneron va pouvoir opter pour plusieurs types de tailles qui seront adaptées au cépage, à la région et à la personnalité du vigneron. Parmi les principales techniques de taille, il a le choix entre :

La Taille en Gobelet :

La classique des vignobles méditerranéens car permet de se protéger du vent et d’éviter la sécheresse. On taille au sommet de la végétation car les feuilles empêchent la bonne maturation du raisin. Fastidieuse, cette taille, évite le palissage des vignes mais empêche la mécanisation lors des vendanges.

La Taille Guyot

Du nom du docteur du même nom qui recommanda cette pratique pour améliorer les rendements des vignes peu productives. Très répandue, elle a le mérite d’être simple d’application mais d’après l’IFV (Institut Francais de la Vigne et du Vin), elle entraînerait un vieillissement prématuré des souches et davantage de maladie du bois (comme les fameux champions liés à l’esca). Il existe des variantes comme la Guyot Double ou la Guyot Poussard.

La taille en Cordon de Royat

Développée à la ferme-école de Royat (Ariège) au 19ème siècle, cette taille courte de la vigne est toujours largement utilisée dans le monde entier. C’est une taille courte qui facilite la vendange mécaniquees, les grappes sont étalées et profitent de l’aération, de l’ensoleillement et des traitements mais qui présente l’inconvénient de nécessiter un palissage de très bonne qualité et d’augmenter les risques climatiques (gelées, floraison en période délicate).

A lire également

1 comment

  • BastienDK

    Bonjour, attention à la photo : sur celle-ci, c’est un sécateur à vendanges et non pas un sécateur pour tailler. Et puis quand on taille, le plus souvent on porte aussi des gants, puisque c’est l’hiver, et qu’aussi on manipule le bois de taille qui use les mains assez vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤