logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop
Papa Vigneron

Ce qui les lie ? La passion du vin

Quand on est enfant, on pose toujours ce regard particulier sur le métier de son papa (et bien sûr aussi de celui de sa maman, mais il faudra nous pardonner notre absence de parité en ce jour de fête des pères). Dans notre jeune âge, on ne comprend que vaguement ce qui occupe ses journées, mais pour l’enfant que nous sommes, on est sûr d’au moins une chose, c’est que le travail de papa est toujours quelque chose d’important et de très sérieux. La preuve à la télé, c’est l’une des questions que pose toujours Jacques à ces enfants sur le point de chanter « Et qu’est-ce qu’ils font tes parents ? » Ce que l’on ne sait pas encore en revanche, c’est à quel point son métier, quel qu’il soit, nous marque pour la vie.

Mon père ce vigneron

Cela est encore plus vrai pour ceux qui ont un papa vigneron ou passionné de vin. De le voir partir tous les matins qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il gèle, s’occuper de ses vignes et de ses cuves, puis d’assister à son retour à la maison brandissant des quilles comme d’autres des bartavelles, ça vous change un enfant.

Cet héritage qui remonte parfois à plusieurs générations n’est pas toujours un cadeau, ce peut être même un fardeau, il peut faire l’objet de dispute ou de désaccord… C’est la douloureuse épreuve de la transmission chère à Cédric Klapich. Ce peut être aussi l’occasion de partager une passion commune, de se dire des choses importantes sans les évoquer, de transmettre et de recevoir un héritage aux racines profondément ancrées dans cette terre qui nous lie.

C’est le plaisir d’être mis le pied à l’étrier par quelqu’un que l’on estime, c’est apprendre à travers ses gestes qui se passent de mot à mieux connaître celui qui nous a aidé à grandir, c’est pouvoir dans des moments de panique ou de doute, se reposer sur l’expérience d’un mentor. C’est enfin comme dit la chanson de Ben E King, savoir que quand vient la nuit, que la pénombre s’installe avec la lune comme ultime lumière, que nous n’aurons jamais peur car on sait qu’à nos côtés se tiendra toujours, ce papa à qui l’on doit beaucoup.

Nous voudrions particulièrement saluer nos amis vignerons qui ont souhaité partager sur cette page leur relation unique avec leurs pères qui ont su leur transmettre cet amour du vin :

Raphael Dubois

Raphaël Dubois, qui en héritant avec sa sœur du domaine familiale de leur père Régis Dubois, incarne la 9e génération. Autant vous dire que ces bourguignons s’y connaissent en transmission.

 

Pascal Jolivet qui a transmis à son fils Clément la passion de la vinification et du monde du vin. Clément est parti aujourd’hui fait ses armes chez Jaboulet.

Pascal Jolivet qui a transmis à son fils Clément la passion de la vinification et du monde du vin. Clément est parti aujourd’hui fait ses armes chez Jaboulet.

 

Henri Bour

Nathalie Bour qui dynamise par son enthousiasme le domaine créé par son père Henri dans l’appellation Grignan les Adhémar.

 

Chateau Croisille

Germain et Simon Croisille qui grâce à leur père Bernard sont à la tête d’un des domaines les plus prometteurs de Cahors.

 

Caroline Frey

Caroline Frey qui a reçu de son père non seulement la passion du vin mais aussi une preuve de confiance énorme, quand il l’a nommé à la tête du Château la Lagune

BONNE FÊTE A TOUS LES PAPAS

A lire également

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤