logo winerepublik Achetez nos vins sur l'e-shop

Les Vins du Beaujolais

J’en entends encore un dire que les vins du Beaujolais c’est de la piquette, il aura à faire aux bottes de John Wine, c’est clair? Alors oui la région a donné a cru faire un bon coup avec son beaujo nouveau dont la notoriété mondiale a été à double tranchant. D’un coté les consommateurs ont été ravis de découvrir le Gamay, cépage fruité et aisé à boire mais de l’autre les abus à faire du vin facile ont décrédibilisé la région dans son ensemble. Pourtant le Beaujolais Nouveau n’est pas LE Beaujolais, sur 800 000 hl vendus, les primeurs représentent à peine 25%.

=> voir comment réussir sa soirée Beaujolais Nouveau

« Des vins qui tirent leur épingle du jeu »

Planqué entre Mâcon et Lyon, le Beaujolais, c’est un peu notre Toscane à nous : climat favorable, soleil généreux, région vallonnée aux collines sensuelles, jolis coteaux, belles demeures et surtout des vins qui tirent carrément leur épingle du jeu.

Le gamay a jus blanc s’éclate sur ses sols argilo-calcaires et sur les terrains granitiques. Un seul cépage donc mais une gamme de vin super vaste qui mérite vraiment que l’on s’y attarde. Les fleurons de la production régionales sont au nombre de 10, ce sont les crus du Beaujolais : Saint-Amour, Juliénas, Moulin à Vent, Chénas, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Brouilly, Côte de Brouilly, Régnié.

De manière plus confidentielle, certains vignerons en Beaujolais et Beaujolais Villages élèvent un somptueux Beaujolais Blanc surnommé « la perle blanche », qui entre lui aussi dans la course, pour le plus grand bonheur des amateurs.

Les vins naturels ont remis le Beaujolais sur le devant de la scène

Le renouveau du Beaujolais, la région le doit aussi aux précurseurs des vins naturels avec des noms comme Marcel Lapierre qui ont travaillé le « Beaujo » comme un rouge léger devenu digeste grâce aux méthodes de production naturelles. Cette approche, certes ultra minoritaire, convainc les habitants trendy des grandes cités partout dans le monde, on retrouve notamment le Beaujolais « nature » sur les tables des plus grands comme celles du Restaurant Noma à Copenhague.

Se pencher sur le Beaujolais, vaut de dépasser tous ses a priori,  car comme le souligne la RVF « Dans tous les cas, le vignoble Beaujolais offre les meilleurs rapports prix/ plaisir de France, que ce soit en Beaujolais, en Beaujolais Villages ou encore dans les crus. Le résultat vous étonnera. »

Les Vins du Beaujolais/ Repères

  • 22 000 hectares
  • 1 100 000 d’hectolitres
  • 3000 exploitations
  • 12 AOP
  • Principaux cépages
  • Rouges : Gamay noir à jus blanc
  • Blancs : Chardonnay
  • 98 % rouge
  • 2 % blanc

L’info en +

Les premières AOC du Beaujolais débarquent en 1936 et concernent alors Chiroubles, Fleurie, Chénas, Morgon et Moulin-à-vent. Puis ce fut au tour de l’appellation régionale Beaujolais en 1937, Juliénas, Brouilly et Côte de Brouilly en octobre 1938, Saint-Amour en 1946 et enfin Régnié, en 1988.

 

=> Voir tous les vins du Beaujolais sur Wine Republik

A lire également

1 comment

  • Jean de Fontenay

    Heu John Wine va falloir quand même s’y mettre, cela fait un petit moment que l’on ne parle plus d’AOC mais d’AOP…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WRK_Shop
¤